Dess(e)in

ici un dossier où vous trouverez des pièces, principalement des dessins pour personnes averties : eros


50x65cm. encre noire sur papier

Le dessin présenté ici est issus d'une série débutée en 2013 lors d’une résidence en Thaïlande. Il est le résultat d’un travail proche du dessin automatique, la genèse en est le désœuvrement où comment emplir le vide de la «page blanche», les dessins de cette série sont pour moi depuis, la possibilité d’un travail d’atelier hebdomadaire, une manière d’éprouver le labeur du dessin sans but (sans dessein) particulier, laisser libre la main, mettre le cerveau en mode pause et voir ce qui advient en dehors de tout travail résultant d’un projet ou d’une commande.


50x50cm gomette et transfert trichlo'

Le collage est une partie importante de mon labeur, il est partout.


100x100 cm. mine graphite et perforation par brûlure sur papier tendu sur châssis.



100x100 cm. autoportrait, paillettes collés sur papier tendu sur châssis

un poing c'est tout

Oeuvre protocolaire de dimension variable.

Protocole :

Est fourni le gabarit à découper, le visuel d’une installation déjà réalisée. Se procurer un paquet de gommettes-autocollantes multicolores. Coller les gommettes de façon aléatoire mais dense autour du gabarit fourni (dont le contour aura préalablement été découpé). Coller le reste des gommettes de manière très éparse dans le lieu où est mis en oeuvre le protocole, en veillant à ce que la densité de gommettes augmente en approchant du contour du poing.


L'installation du protocole a été réalisé au Mètre Cube, centre d’art de Montignac-Lascaux pour «L’art en kit» ; exposition collective, avec des œuvres du Frac Aquitaine ; Serge Comte, Frédéric Duprat, Vincent Ganivet, Anthony Gripon, Lo-renzo, Joachim Mogarra , Pierre-Marie Péquignot ; mais aussi à Saint Denis de la Réunion, Montrouge (pour les 60 ans du salon), à Nice pour cabinet Utopique où il a été rejoué de manière un peu différente.

ici un dossier où vous trouverez des dessins anciens : dessin